Aller au contenu principal

Le déploiement du clergé dans les Église Méthodist Globale

Par Keith Boyette

Photo par Diane Helentjaris sur Unsplash.

Le choix du pasteur d'une congrégation est l'une des décisions les plus importantes ayant un impact sur la vitalité, le dynamisme et la fécondité d'une église locale. En tant que leader spirituel, le pasteur a une influence considérable sur la mission de la congrégation et sur sa vision de l'accomplissement de celle-ci. Comme le pasteur s'adresse généralement à la famille de l'église au moins une fois par semaine par le biais du sermon, il donne souvent le ton à tout ce qui se passe lorsque la congrégation sert dans son champ de mission donné. Par conséquent, une bonne décision de déploiement du clergé peut déboucher sur une nouvelle saison de croissance, d'approfondissement de la vie de disciple et d'un plus grand impact pour le royaume. Une mauvaise décision de déploiement entraîne souvent le déclin, le conflit et le malaise.

Le Saint-Esprit donne assurément aux membres des églises locales et au clergé désigné le pouvoir de faire avancer le Royaume de Dieu. Lorsqu'ils travaillent bien ensemble, les églises prospèrent. Lorsqu'ils ne le font pas, les églises dépérissent souvent. Le site Église Méthodist Globale comprend la nature critique des décisions de déploiement du clergé et a donc adopté un système hautement consultatif, collaboratif et couvert par la prière. Le processus de déploiement du clergé est exposé dans les numéros 509 à 513 de la Livre transitoire de doctrines et de discipline (" TBD&D ").

Historiquement, le méthodisme a adopté un système de déploiement du clergé "envoyé". Un évêque, en collaboration avec un cabinet composé de surintendants de district, identifie et déploie des pasteurs dans une congrégation locale par nomination. Lorsqu'il fonctionne bien, ce système assure un large niveau de contribution et de perspective sur la manière de faire progresser le Royaume de Dieu dans une communauté donnée. Par ailleurs, certaines dénominations protestantes utilisent un système "d'appel" dans lequel les membres de l'église locale passent un entretien puis votent pour "appeler" une personne à devenir leur pasteur. Un système "d'appel" élève les préférences d'une église particulière au-dessus des considérations connexionnistes plus larges des dénominations méthodistes.

Le site Église Méthodist Globale poursuit la pratique méthodiste historique et connexionniste selon laquelle le clergé est " envoyé " aux églises locales. Le paragraphe 509.2 de la TBD&D dit : "Afin de renforcer et d'habiliter l'église locale à accomplir efficacement sa mission pour le Christ dans le monde, le clergé sera nommé par l'évêque, qui est habilité à faire et à fixer toutes les nominations dans la zone épiscopale dont la conférence annuelle fait partie". Cependant, l'exercice de cette autorité de nommer et d'envoyer ne se fait pas de manière isolée.

Convaincue que le Saint-Esprit travaille dans le cœur et l'esprit de tous ses membres, l'Église GM croit fermement que les déploiements réussis du clergé se produisent après une saison de consultation et de collaboration entre un évêque, son cabinet (composé des " anciens présidents " dans l'Église GM) et le comité des relations entre le pasteur et la paroisse d'une église locale. Comme le stipule le § 510 du TBD&D , " La consultation est le processus par lequel l'évêque et/ou l'ancien président s'entretient avec le pasteur et le comité des relations entre le pasteur et la paroisse, en prenant en considération les critères du § 511, l'évaluation des performances du clergé, les besoins de la nomination considérée et la mission de l'Église " dans son ensemble. " La consultation est à la fois un processus continu et une implication plus intense pendant la période de changement de nomination. Le processus de consultation est obligatoire dans chaque conférence annuelle." Le processus est "obligatoire" parce que l'Eglise GM croit que les membres de l'église locale, les évêques, les anciens présidents et les pasteurs doivent tous se tenir mutuellement responsables de la prise d'une décision aussi importante dans la vie d'une église locale, dans la prière, la fidélité et la diligence.

Idéalement, un ancien président engagera une église locale dans une conversation continue sur ses besoins en matière de déploiement du clergé. Lorsqu'un changement de clergé se produit, un ancien président et un évêque s'engageront dans une consultation plus intense en invitant l'église locale à un dialogue substantiel sur les besoins pastoraux de la congrégation. Au cours de ce processus, divers candidats au déploiement du clergé seront identifiés. La consultation comprend la collaboration avec le comité pasteur-paroisse pour identifier les qualités, les capacités, les forces et les faiblesses de chaque candidat au déploiement. Dans la plupart des cas, la collaboration aboutira à un accord entre l'évêque et le comité relations pasteurs-paroisse sur la décision de déploiement, puis la nomination sera effectuée.

Pour diverses raisons, il se peut qu'un accord complet sur une décision de déploiement ne soit pas atteint dans toutes les situations. Si l'accord total n'est pas atteint, le paragraphe 510 stipule que " Le comité [des relations entre les pasteurs et les paroisses] doit avoir la possibilité de donner son avis sur l'adéquation d'une nomination proposée et de soulever toute préoccupation qu'il pourrait avoir. Lorsqu'un comité soulève des préoccupations importantes et missionnaires concernant l'adéquation d'une nomination, ces préoccupations doivent être prises en compte par l'évêque et le cabinet lorsqu'ils envisagent de procéder à la nomination. L'évêque et le cabinet doivent fournir une justification de leur décision au comité s'ils procèdent à la nomination."

À ce jour, un certain nombre de décisions relatives au déploiement du clergé ont été prises lorsque les églises locales se sont alignées sur le site Église Méthodist Globale. Dans la plupart des cas, les pasteurs et les congrégations ont déménagé ensemble vers l'Église GM. Lorsque les pasteurs ont pris leur retraite ou n'ont pas déménagé avec une église locale, le Conseil de leadership transitoire de l'Église GM a consulté et collaboré avec les membres laïcs de l'église, s'assurant que la personne du clergé nouvellement nommée était un candidat choisi d'un commun accord. Au fur et à mesure que les conférences annuelles provisoires commenceront leurs activités dans les mois à venir, cette pratique sera poursuivie.

Une transition dans la direction du clergé d'une église locale devrait être un moment de célébration - en remerciant pour le pastorat qui vient de se terminer et en se réjouissant des nouvelles opportunités qui s'offrent à nous. Dans l'Église GM, nous nous engageons à prendre la meilleure décision possible en matière de déploiement du clergé pour chaque congrégation locale.

Le Révérend Keith Boyette est l'Officier Connexionnel Transitoire du Église Méthodist Globale, son chef exécutif et administratif.

Ce message a 0 commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *.

Retour en haut de page